Ripage excessif : Définition, risque et réglages

ripage excessif

Le ripage excessif est un phénomène que subit un véhicule à un moment ou à un autre. Il est essentiel de trouver une solution à ce problème pour s’assurer une bonne sécurité. Comment régler un ripage excessif ? Découvrez ici tout ce qu’il y a à savoir à ce propos.

Comprendre ce qu’est le ripage excessif

Le ripage excessif désigne la tendance d’une voiture à se déporter toute seule vers la gauche ou vers la droite par rapport à sa trajectoire d’origine. Notez qu’il y a toujours un peu de ripage même si cela n’est pas toujours perceptible. Dans ce cas de figure, il n’y a pas vraiment de danger, mais il est préférable de s’en occuper. Le ripage est dit excessif lorsque des signes de gravité apparaissent. Ici, la déviation que subit est assez importante. Vous devez donc réparer votre voiture pour plus de sécurité. Par ailleurs, le phénomène ne survient pas du jour au lendemain. Il est donc inutile de paniquer. De plus, il s’agit d’un défaut qui est toujours testé lors du contrôle technique afin de le supprimer puis de ce fait limiter les dégâts pour les pneus.

Comment régler un ripage excessif ?

Le ripage excessif est un phénomène qui effraie tout conducteur. Pour le régler, il est essentiel de prendre par quelques étapes.

Repérez le ripage

Repérer un ripage excessif sur une voiture est une tâche qui s’avère assez difficile pour les conducteurs, et cela même durant un dépannage. Cela justifie bien pourquoi il est automatiquement testé durant la visite technique. Cependant, il faut dire qu’il existe des astuces que vous pouvez utiliser pour repérer un ripage et ainsi demander qu’il soit réglé. La première astuce consiste bien évidemment à vérifier si le véhicule se déporte à droite à gauche même quand vous maintenez le volant droit. Il vous sera très facile de vous rendre compte de cela, car la tenue de route se voit très impactée.

Il est également possible de repérer le problème en inspectant les pneus, car il provoque une usure anormale de ces derniers. En outre, un ripage même assez faible peut être identifié par une simple observation du comportement du volant après un virage. Par conséquent, vous êtes en présence d’un tel problème si le volant de votre voiture peine à retrouver sa position droite toute seule.

Avant de pouvoir corriger le ripage d’un véhicule, il est indispensable de calculer sa déportation. Il convient de rappeler que le seuil de tolérance du ripage est fixé à + 10. En d’autres mots, la voiture doit se déporter de 11 mètres par kilomètre parcouru pour que le problème soit jugé corrigible.

Corrigez le ripage

La correction d’un ripage excessif par un garagiste expérimenté est faisable en moins d’une demi-heure. L’opération n’est donc ni complexe ni coûteuse, ce qui explique pourquoi elle est incluse dans le contrôle technique. Toutefois, si vous êtes confronté à ce problème, il serait judicieux de le signaler à votre garagiste pour qu’il puisse s’en occuper. Pour corriger le ripage, le professionnel va simplement procéder à une modification du parallélisme des pneus. Il devra donc procéder à un parfait alignement de chaque roue. Dans ces certains cas, il devra effectuer un rajout de poids en plomb sur les jantes pour équilibrer les roues.

Ripage excessif : quel risque ?

Le ripage excessif présente un certain nombre de risques indirects sur le conducteur et la performance du véhicule. Il entraine une sensation de fatigue pour le conducteur qui doit fournir des efforts musculaires pour maintenir le volant sur une trajectoire droite. Cela peut donc causer des tendinites lors de longs voyages fréquents.

Par ailleurs, le ripage excessif provoque une diminution de l’aérodynamisme de la voiture, ce qui a pour conséquence une forte consommation de carburant. De plus, une usure prématurée pneumatique, du système de freinage et des amortisseurs peut aussi être produite. Tous ces problèmes se révèlent très sérieux, car les pneus peuvent éclater à n’importe quel moment et l’efficacité des freins sera réduite.

Envoyer un message