Estimation reprise voiture : comment ça marche ?

5/5 - (1 vote)

La fréquence moyenne à laquelle les automobiles sont changées en France est de 5 ans. Cela se réalise par vente ou par reprise. Si la première option peut être longue, la seconde qu’est la reprise de voiture est beaucoup plus rapide. Elle consiste à se faire racheter son véhicule par un concessionnaire, un mandataire ou tout autre professionnel auto. Ce dernier vous rembourse cash ou déduit la valeur du prix d’une auto d’occasion récente ou neuve dont vous prévoyez l’acquisition. Sur quoi se base l’expert pour fixer le montant de la reprise ? Découvrez les informations sur l’estimation reprise voiture.

Comment fonctionne une estimation reprise voiture ?

En général, les gens optent pour la reprise voiture lorsqu’ils sont désireux d’acquérir un nouveau véhicule auprès d’un concessionnaire. C’est donc en fonction des deux types de reprises existantes que l’estimation est réalisée.

La reprise cash

Aussi connue sous l’appellation de reprise sèche ou directe, elle est une vente volontaire sans condition d’achat. Entre autres, il s’agit d’un échange commercial au cours duquel un professionnel auto acquiert une voiture en fonction de sa valeur. Le paiement se fait par chèque, par virement bancaire ou cash.

Ici, l’estimation reprise voiture se réalise en deux étapes. La première qui est théorique, se réalise à l’aide d’outils d’estimation gratuite sur le web. Elle se réfère à une cote prédéfinie automatiquement ainsi qu’aux éventuels défauts consignés dans le formulaire. C’est donc en fonction de cette estimation que le concessionnaire fait sa première proposition.

Si celle-ci convient à l’automobiliste, il obtient un rendez-vous pour permettre un contrôle plus approfondi de sa voiture. L’exécution de cette opération est laissée au soin d’un commercial. Il fait le tour de l’auto afin de poser un diagnostic sur son état, sa fiabilité et trouver les défauts cachés lors de la déclaration précédente. Il ressort de cet acte une seconde estimation reprise voiture. C’est aussi la dernière valeur ou offre qui sera donnée par le professionnel. Dans la plupart des cas, le montant est inférieur à la première.

Ce type de reprise est réalisable dans un laps de temps, et c’est ce qui constitue son avantage. En effet, il est réalisable dans un délai compris entre 24 et 48 heures. Néanmoins, il est généralement estimé à un prix inférieur, soit -30 % de ce que vaut le véhicule sur le marché.

La reprise sous condition d’achat

Elle est très répandue auprès des professionnels auto. Elle consiste à une opération à la suite de laquelle le concessionnaire ou l’acheteur se décide à reprendre le véhicule si seulement l’automobiliste accepte l’acquisition d’une nouvelle automobile (neuve ou d’occasion) à son niveau. Ainsi, le prix estimé pour l’ancienne devient une remise ou une réduction du coût de la nouvelle à acheter.

Ici, afin de réaliser l’estimation reprise voiture, le professionnel se réfère à la cote Argus pro. De la valeur de base du véhicule, il déduit une diversité de frais (remise en état, commercialisation, garantie, etc.). Tout ceci contribue à réduire considérablement le coût de la remise.

C’est donc pour cette raison que la reprise voiture est mal vu par certains. En effet, dans la plupart des situations, le prix de la voiture se verra diminué de 20 % par rapport à ce qui figure sur le marché.

Quels sont les critères généraux suivis pour une estimation reprise voiture ?

Lorsque vous faites l’option d’une reprise automobile, il est normal que vous vous intéressez aux critères conduisant à l’offre qui vous sera soumise.

L’âge de la voiture

Pour commencer, un professionnel essaie de déterminer l’ancienneté du véhicule. Ceci en se référant à l’année de mise en circulation indiquée sur la carte grise. Ensuite, viennent la marque et le modèle. La dévalorisation que peut subir une automobile neuve est estimée à 15 ou 20 % après une année de conduite avec un kilométrage moyen au compteur. Ainsi, il existe une corrélation entre la baisse de valeur temporelle et au fil des ans d’un véhicule et l’usage dont on en a fait.

Son kilométrage

Ici, il s’agit de déterminer le nombre de kilomètres parcourus avec le véhicule. L’estimation reprise voiture tient compte d’un nombre moyen de kilomètres parcourus par l’auto l’an. Ainsi, en mettant ensemble l’âge et le kilométrage total, un bonus peut être accordé aux automobilistes qui ne roulent pas trop. Si ce n’est pas le cas, ils peuvent s’attendre à assister à une diminution de la cote de l’auto.

Le côté esthétique du véhicule

Pour calculer l’offre de reprise d’une voiture, le professionnel s’attarde également sur l’état de l’appareil. S’il est conseillé de le rendre propre ce jour, il n’en reste pas moins que l’expert tient compte de son état global. Une carrosserie sans chocs, avec une peinture toujours brillante est un avantage. Il en de même pour l’intérieur de l’auto. Un habitacle sans taches ni déchirures avec des sièges et une moquette en état constitue un autre atout.

L’état mécanique et les options éventuelles

Une estimation reprise voiture se réalise également en tenant compte du moteur du véhicule, sa consommation moyenne en carburant et ce que coûte son entretien. Ce même principe est suivi pour les diverses options présentes ou non au sein du véhicule. La plus-value est acquise avec la présence des fonctions. Il peut s’agir d’un toit ouvrant, un dernier modèle de GPS, un intérieur en cuir, etc.

L’historique et l’entretien

L’idée de « 1re main » ou « 2e main » est importante au cours d’une estimation reprise voiture. Elle est une force de revente. En effet, moins il y a de nombre de mains et plus l’historique de l’auto est clair. Dans le cas contraire, son propriétaire pourrait faire valoir son carnet d’entretien avec toutes les factures à l’appui. Il est disponible si de façon régulière, un professionnel a entretenu le véhicule.

L’offre et la demande

Un véhicule rare a forcément plus de valeur que celui qui se retrouve de partout sur le marché. Ainsi, si l’auto concernée par la reprise bénéficie d’une forte demande tandis que son offre est en baisse, son prix augmente. Mais ce ne sera pas le cas pour un modèle peu commun ou un dont la vente est difficile. La demande ici, étant moins importante, cela aura un impact négatif sur son coût de revient.

L’option d’une nouvelle voiture (pour une reprise sous condition d’achat)

L’option d’un modèle à acquérir auprès du professionnel peut impacter une estimation reprise voiture. Cela demeure surtout une évidence lorsque le choix n’est pas porté sur les formules d’occasion, mais plutôt sur une auto neuve. Quoique subjective dans la plupart des cas, cette notion devrait être abordée avec l’expert. C’est aussi un moyen pour bénéficier d’une offre intéressante.

Envoyer un message